Sharing is caring!

La soupe Pasta e Fagioli est une soupe à base de pâtes et de haricots. Ce plat est à la base un plat de pauvre parce que ne contenant pas de viandes (cucina povera). Certains ingrédients sont incontournables comme les haricots blancs et les macaronis. Mais, la recette a plusieurs déclinaisons et peut être consistante ou en soupe. La soupe Pasta e Fagioli efface les barrières sociales, je vous raconte pourquoi !

Il y a longtemps, avant ma naissance, mon père était étudiant en architecture à Florence en Italie. Les conditions de vie étaient difficiles, vraiment difficiles et à un moment, il est tombé malade. Il a eu un infarctus et il a subi une opération à cœur ouvert (il a gardé une cicatrice qui traversait son tronc de manière horizontale).

Il a failli y passer et les médecins ont dit que s’il était encore en vie, c’était un miracle. Il a gardé le lit presque un an dans un hôpital public où il avait comme voisin de vieux Italiens. Ces vieux y étaient pour une raison ou un autre, mais surtout parce qu’ils n’avaient plus d’enfants ou que ceux-ci ne pouvaient plus prendre soin d’eux.

Les Italiens ont pendant longtemps eu du mal avec les gens de peau noire, c’est bien connu. Il y a quelques exceptions bien sûr. À cette époque, c’était pire qu’aujourd’hui. Mon père en savait quelque chose en tant qu’étudiant.

La soupe Pasta e Fagioli efface les barrières sociales, cultik, mondoblog

Quand il s’est réveillé après l’intervention. Il s’attendait à vivre un grand moment de solitude au sein de cet hôpital, parce qu’entouré d’Italiens. C’est dans la salle commune en prenant sa première bouchée de Pasta e Fagioli avec des personnes qui comme lui souffraient de maux que les barrières sociales ont été balayées. Ils étaient tous semblables dans cette salle, dans cet hôpital. Ils étaient seuls et luttaient pour survivre.

Ce moment chaleureux où chacun prenait une bouchée de soupe et parlait de sa vie était le rayon de soleil dans l’océan terne de leur existence. Ils partageaient tout, leurs souvenirs, leurs peines, leurs espoirs, leurs histoires.

Il faut souvent peut pour que l’amour prenne les cœurs et que les couleurs se dissipent. Mon père a vécu cela. Il a découvert qu’une soupe, La Pasta e Fagioli, était un pont entre les cultures.

Sharing is caring!